Top 6 des zoos les plus respectueux du bien-être animal

Travaillant à créer des environnements respectueux des habitats naturels des animaux, ces parcs animaliers ont la particularité de développer des programmes de sauvegarde et de protection de la faune et de la flore.

Les zoos de ce classement doivent leur place à leurs actions pour préserver des espèces animales menacées ou en voie d'extinction. Ils travaillent à apporter un environnement le plus ressemblant possible aux habitats naturels de leurs locataires.

1 - Refuge de l'Arche (France)

Parc animalier situé en Mayenne, le Refuge de l'Arche est une sorte de terre d'asile pour animaux créée il y a 40 ans par le Club d’Étude et de Protection des animaux de la nature (CEPAN), une association à but non lucratif. Il recueille les animaux abandonnés, trop vieux pour leurs propriétaires, venant d'autres zoos ou de cirques, ramenés de destinations exotiques par des touristes irresponsables, saisis par les autorités ou tout simplement retrouvés blessés dans la nature. 

L'équipe soigne et apporte un peu de sérénité à ces animaux, "après une vie le plus souvent trop perturbée au contact de l'homme". Lorsqu'ils arrivent au Refuge de l'Arche, ils y sont accueillis jusqu'à la fin de leur vie, sauf pour ceux pouvant, après de nombreux soins, être relâchés dans leur milieu naturel. Seuls les plus dépendants de l'homme sont gardés définitivement. Dans ce parc recréant les habitats naturels de 1 500 animaux, les grands fauves côtoient la faune locale sur près de 15 hectares, où 150 espèces sont représentées. Par ailleurs, le Refuge de l'Arche n'étant pas réellement considéré comme un zoo, cet établissement est le seul en France à pouvoir recueillir les animaux exotiques ou sauvages.

2 - Bioparc de Doué-la-Fontaine (France)

Situé dans les Pays-de-la-Loire, le Bioparc de Doué-la-Fontaine s'appuie sur l'environnement Troglodyte dans lequel il a été conçu. Ainsi, les enclos sont creusés dans les parois de falun, une roche calcaire permettant de créer de grands espaces pour les animaux. Le parc s'étend ainsi sur 14 hectares composés d'îles et de décors creusés dans la pierre, respectant l'habitat naturel des 1 000 habitants. Par ailleurs, l'immense volière est la seule au monde dans laquelle les condors peuvent tout voler.  

Sur les 123 espèces présentes dans le Bioparc, 41 sont menacées de disparition et 9 sont en voie d'extinction. La structure est d'ailleurs un lieu d'élevage certifié pour plusieurs d'entre elles, afin d'assurer leur survie. Elle s'engage également sur des projets environnementaux, sociaux et de protection de la nature, en France mais aussi à l'étranger, comme avec son programme de sauvegarde du dernier troupeau de girafes d'Afrique de l'Ouest au Niger. Les actions du Bioparc portent ainsi sur la protection de la faune, la gestion durable des habitats (reforestation, création de réserves naturelles et l'apport de solutions économiques et sociales aux populations vivant aux côtés d'animaux sauvages en danger (accès à l'eau, santé, formation, création d'emplois...). Cette dernière partie des programmes se justifie par la philosophie du Bioparc qui est : « si tu veux sauver les animaux, il faut aider l'homme ».

* Photos extraites du site du Bioparc

3 - Les réserves sauvages de Singapour

Gérés par l'organisation Wildlife Reserves Singapour, le zoo de Singapour (Mandai Zoo), le Night Safari, le River Safari et le Jurong Bird Park tentent de recréer des enclos proches de l'habitat naturel des animaux. Ils s'attèlent également à rendre les séparations de sécurité invisibles en jouant sur les éléments du décor. Les parcs sont liés à un centre de soin, de protection des espèces et de recherche, mais chacun a sa spécialité.

- Le zoo de Singapour a la particularité d'héberger la plus grande communauté d'orang-outan en captivité du monde. Cela a d'ailleurs permis à la primatologue Francine Neago d'étudier leur comportement en restant vivre avec eux en 1977, pendant 6 mois. Il accueille aussi 315 espèces, dont 16% sont menacées, dans un espace de plus de 28 hectares. 
- Le Night Safari est l'un des seuls parcs offrant la possibilité d'observer la vie nocturne des animaux, grâce à un éclairage imitant la lumière lunaire. Ce safari nocturne se compose d'un circuit en train, qui se complète ensuite en s'enfonçant dans les 40 hectares de forêt tropicale, en suivant les sentiers balisés, entre les arbres vieux de plus de 100 ans. Dans ce parc, 30% des espèces sont menacées.  
-Le River Safari va jusqu'à recréer la faune et la flore se développant lors de la montée du fleuve Amazone, permettant de voir les poissons évolués au milieu des racines des arbres.  
- Le Jurong bird park est peuplé, quant à lui, par plus de 5 000 oiseaux de 400 espèces différentes à observer dans des volières de 20 hectares, dans lesquelles il est possible de se balader. La cascade de plus de 30 m est l'une des plus grandes créées par l'homme.

Seule ombre au tableau : les spectacles de dressage des animaux.

* Photo : "Hamadryas baboons by a waterfall, Singapore Zoo". Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikipedia

4 - Zoo du Bronx (États-Unis)

Géré par la Wildlife Conservation Society (WCS) travaillant à la protection et à la conservation de la faune et de la flore, le zoo du Bronx a été l'un des premiers parcs animaliers américains à retirer les animaux de leurs cages. Il met l'accent sur la création d'enclos à l'image de l'habitat naturel de ses occupants, mélangeant les espèces d'un même environnement dans un seul et même univers. Des séparations existent tout de même pour séparer les prédateurs des proies, pour la sécurité des visiteurs et des animaux, mais se confondent dans le décor (fosses, cours d'eau...). 

Abritant plus de 6 000 animaux de 650 espèces différentes, il est composé de plusieurs univers dont le "Jungleworld", une exposition en intérieur de plantes et animaux des forêts tropicales humides. La "Congo Gorilla Forest" reste la plus grande forêt artificielle au monde, s'étendant sur plus de 2,6 hectares.

Par ailleurs, si le zoo du Bronx est désormais connu pour son respect de la nature, il a un passé moins glorieux que son présent. En effet, il a également été un zoo humain, au début du XXe siècle, exposant Ota Benga, un pygmée congolais ramené par le businessman et explorateur Samuel Philipps Verner en 1906. Ota Benga a ainsi été retenu en captivité et exposé dans le pavillon des singes ('"Monkey House"). La polémique que l'exposition a engendré a permit sa libération et son accueil par le clergé afro-américain. Devenu dépressif, il mit fin à ses jours en 1916.

5 - Zoo du Belize 

Source : "Belize-Zoo-Entrance-2010" by Bjørn Christian Tørrissen (http://bjornfree.com/galleries.html). Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le zoo du Belize a tout d'abord été conçu, en 1983, pour recueillir les animaux utilisés pour les tournages de films. Avec sa barrière de corail classée au patrimoine mondial de l'UNESCO et son riche écosystème, l'île est l'une des régions les plus belles du monde. Pourtant, il s'est avéré que la population locale connaissait peu les espèces peuplant cette région. Aussi, le petit zoo du Belize présente désormais 150 animaux de 45 espèces différentes, toutes originaires de l'île. S'étendant sur 29 hectares de savane naturelle, le zoo recueille et soigne les animaux orphelins, nés au zoo ou donnés par d'autres parcs animaliers. 

Source : site du zoo du Belize

6 - Zoo sauvage de Saint Félicien (Canada)

« Confiner un animal sauvage dans une cage, c'est un peu comme demander à un marathonien de courir dans une pièce de 25 mètres carrés ».

Cette phrase résume à elle seule la philosophie du parc animalier de Saint Félicien situé au Québec. Ce zoo rassemble 75 espèces animales habitant la Boréalie, autrement dit les régions du globe où il fait au minimum -3° durant le mois le plus froid de l'année (Canada, Alaska, Russie, certaines régions du nord de l'Europe, d'Asie et du Japon). Les espèces cohabitent dans des environnements conçus à partir de matériaux naturels et respectant la biodiversité de leurs habitats naturels. Là aussi, les séparations de sécurité ne sont pas toujours visibles pour l'homme.

Ce top a été rédigé par Nawel P.

Alors il était bien ce top ?

14 1 Vous avez une idée de top ?
Proposez-nous votre idée en cliquant ici !

Partagez avec vos amis !

Laissez un commentaire !