Top 15 des placements produits dans les films

Quand la publicité s'invite au cinéma, cela n'est pas toujours fait de manière très subtile, quand le film ne fait pas tout simplement l'apologie d'une marque ou d'un article pendant plusieurs minutes.

La pratique du placement produit peut prendre plusieurs formes dans le 7ème art. Le logo d'une marque peut apparaître en fond, être citée ou un produit peut être manipulé par les personnages du film. Ainsi, le téléphone de Neo dans Matrix a fait explosé les ventes de Nokia, après la sortie du premier volet. Dans d'autres cas, le film est presque au service de la marque comme dans « La Grande aventure Lego » ou « Battleship », commandé par la société Hasbro pour booster ses ventes du jeu de société « La bataille navale » (« Battleship »).

1 - « Les Stagiaires »/Google

Le cas du film « Les Stagiaires » est un exemple flagrant du placement produits, qui atteint son paroxysme dans le film. Celui-ci est une véritable campagne publicitaire pour l'entreprise Google, dont les bienfaits et tous les services sont présentés pendant 2 heures. Si les produits de la firme (Gmail, Google Maps, Google Car...) sont présentés tout au long du film, c'est l'esprit de l'entreprise qui est avant tout mise en avant. Toutefois, si la majorité des scènes ont été tournées dans le campus et les bâtiments de Google, le porte-parole s'est expliqué dans une interview pour News.com.au, sur l'implication du géant du Net, dans ce projet.

« Ce n'est pas une publicité de deux heures pour Google. Nous n'avons rien payé et nous n'avons rien changé. Il y a deux ans, Vince Vaughn est venu nous voir avec son idée de film. Il a fait le tour du campus, il a mangé avec une dizaine de personnes et a parlé de l'atmosphère au travail. Il voulait capturer l'essence de la culture Google ». 

Toutefois, si le film n'avait pas plu aux dirigeants de Google, la firme l'aurait-elle déréférencé de son célèbre moteur de recherche ?

2 - « Seul au monde »/ FedEx, Wilson Sporting Goods

Le film « Seul au monde » est l'un des placements produits les plus longs de l'histoire du cinéma, avec l'apparition de la marque FedEx durant 143 minutes. En effet, la firme joue un rôle à elle seule puisque le héros joué par Tom Hanks travaille pour FedEx, s'échoue sur une île dans un avion de la société et survit grâce au contenu des colis devant être livrés par la célèbre société de livraison. Dans l'extrait ci-dessus, Tom Hanks va même jusqu'à passer un savon à ses employés pour une durée de livraison trop longue. De même, le PDG de la firme fait également une apparition à l'écran, tout comme 1 500 employés. 

Profitant du succès du film, la société a également tourné une pub-parodie de la fin de « Seul au monde » avec Tom Hanks. Par ailleurs, le ballon Wilson le personnage secondaire omniprésent est un produit de la marque de volley Wilson Sporting Goods.

3 – « James Bond » / Aston Martin, Omega, Martini, Heineken...

Il est impossible de parler de placement produits sans évoquer la saga James Bond. En plus de 50 ans, l'agent 007 a fait la promotion de dizaines de marques automobiles, de boisson ou encore de montres. Toutefois, la principale marque reliée au célèbre agent reste avant tout Aston Martin, dont les voitures ont eu la part belle dans ces long-métrages. Ce montage vidéo présente ces publicités intégrées dans les films, en les classant par thème. Il est à noter que l'exemple des montres Omega dans le récent volet « Skyfall » reste l'un des plus indiscrets.

4 - « Le Retour des tomates tueuses » / Pepsi, Crunch, Foster's…

L'un des premiers films de George Clooney, « Le retour des tomates tueuses » de John De De Bello intègre une scène se moquant du placement produits, tout en l'utilisant. En effet, le long-métrage tourne autour de la production et de la réalisation d'un film. Ce dernier manquant de budget, une scène de placement produits grotesque est ajoutée au scénario. Toutefois, ce sont des marques réelles comme Pepsi, Crunch ou encore la bière Foster's qui y sont présentées.

5 – « Wayne's World » / Pizza Hut, Doritos, Reebok, Pepsi

Tout comme pour « Le retour des tomates tueuses », « Wayne's World » utilise la parodie pour faire apparaître avec peu de subtilité les produits partenaires. Mais contrairement au film précédent dans le classement, les personnages insistent sur le fait qu'ils refusent de faire de la publicité dans leur émission, pour des questions éthiques.

6 - « Retour vers le futur » / DeLorean et Pepsi

Calqué sur le modèle DeLorean DMC-12, la voiture de Doc a largement fait connaître le constructeur automobile DeLorean Motor Company. Mais la saga « Retour vers le futur » a également fait la part belle aux bouteille de Pepsi ou encore à Nike, avec la paire de chaussures à laçage automatique, Nike Mag. Le fabricant de chaussures a d'ailleurs réédité ce modèle en seulement 1 500 exemplaires vendus aux enchères, au profit de la fondation Michael J.Fox contre la maladie de Parkinson.

7 - « World War Z » / Pepsi, Budweiser, Mountain Dew

[Alerte Spoiler]

Avant de braver une foule de zombies, un Pepsi peut être rafraîchissant. C'est ce que semble dire la scène finale du film « World War Z », sorti en 2013. Après de longues goulées, Brad Pitt fait tomber des dizaines de canettes au sol pour attirer la marée de zombies et la traverser avec l'antidote. Mais le film présente également les marques Volvo, Budweiser et Moutain Dew, cette dernière appartenant aussi au groupe PepsiCo.

8 – « E.T. »/ Reese's Pieces

Pour financer son film « E.T. », Steven Spielberg est lui-même parti démarcher les marques de confiseries, à commencer par Mars, Inc. Malheureusement, le groupe a tout bonnement refusé de faire figurer ses M&M's aux côtés de l'extra-terrestre, laissant sa place aux bonbons au beurre de cacahuètes "Reese's pieces". Après la sortie du film en salle, l'enseigne a vu les ventes de ce produit augmenter de 67%.

9 – « I.Robot »/ Converse, Tic Tac, Mc Donald's...

L'intrusion de la marque Converse dans le film « I.Robot » est loin d'être discrète. Le personnage joué par Will Smith va même jusqu'à donner explicitement le nom du modèle en question. On retrouve également une dizaine d'autres marques telles que Apple, Hummer, Mobil, Tic Tac, Ford, Nissan ou encore Mc Donald's. 

10 - « Embarquement » des Frères Lumière / Evian, Sunlight Soap

Source : http://www.jeic.fr/2014/01/jeic-vous-parle-de-placement-de-produit/

Le placement produits au cinéma n'est pas tout jeune et est même apparu avec les débuts du 7ème art. En effet, les frères Lumières plaçaient déjà des articles de marques dans leurs court-métrages, comme la caisse de bouteilles d'eau Evian dans le film « Embarquement », ou encore les savons Sunlight Soap (à voir dans la vidéo ci-dessous à partir de la 50ème seconde).

11 – « Razzia sur la chnouf » / OCB

Datant de 1955, le film « Razzia sur la chnouf » avec Jean Gabin intègre directement un dialogue publicitaire pour la marque de feuilles à rouler OCB. L'extrait inclus dans l'émission « Contre Champ » est visible à partir de la 3ème minute. 

12 – Saga « La Coccinelle » / Volkwagen

La saga de 7 films mettant en scène la Coccinelle construite et commercialisée par Volkwagen aurait pu avoir un tout autre nom. Produits par les studios Walt Disney Pictures, ces long-métrages sont centrés sur les aventures de la célèbre voiture, devenue le personnage principal de l'histoire. Toutefois, la marque de l'héroïne n'était pas précisée dans le scénario original et d'autres constructeurs comme Toyota, Volvo et MG Motor avaient été approchés, avant le tournage. 

  • Cas particuliers

13 - « Charlie et la chocolaterie » / Willy Wonka Candy Company

Source : http://www.womansday.com/life/travel-tips/10-delicious-food-themed-destinations-111443

Source : http://wonkanation.blogspot.fr/2010/10/worlds-first-wonka-candy-store-comes-to_29.html

Les films « Charlie et la chocolaterie » de 1971 et 2005, adapté du roman de Roald Dahl, présentent des cas particuliers pour le concept de placement produit. Le producteur de la première adaptation cinématographique ayant un lien avec le groupe Quaker Oats avait négocié la participation de la société céréalière dans le financement du film. Ainsi, Quaker Oats a versé plus de 3 millions de dollars pour la réalisation en échange de l'exclusivité sur la création d'une marque de confiserie associée. 

En parallèle de la sortie du film en 1971, l'industriel a donc lancé la société Willy Wonka Candy Company, déclinant les sucreries apparaissant à l'écran. Ayant continué d'exister, la firme est désormais intégrée dans le portfolio de Nestlé, qui l'a racheté à Quaker Oats Company en 1988. Si la marque possède plusieurs boutiques gigantesques aux Etats-Unis, elle n'est toutefois distribuée que dans certains pays comme le Canada, le Mexique ou encore le Royaume-Uni. Logiquement, ce sont les produits de cette même marque qui ont été utilisés pour la deuxième adaptation du livre par Tim Burton.

14 - « Fight Club » / IKEA

Cet exemple est un placement produit qui n'a pas dû être très apprécié par l'équipe dirigeante de la marque suédoise Ikea.

15 - The Truman Show

Bien avant l'apparition des premières téléréalité, le film « The Truman Show » remet en question la place du placement produits à la télévision. Si ces publicités intégrées sont exagérées et très perceptibles dans le long-métrage, les produits présentés restent bel et bien fictifs.

Ce top a été rédigé par Nawel P.

Alors il était bien ce top ?

1 1 Vous avez une idée de top ?
Proposez-nous votre idée en cliquant ici !

Partagez avec vos amis !

Laissez un commentaire !